Cover Image
close this bookLe bananier plantain, Maisonneuve et Larose, 1985
close this folder3. Les cultures traditionnelles sans intrants
View the document1 - Le choix du terrain
View the document2 - La préparation du terrain
Open this folder and view contents3 - La plantation
View the document4 - Le choix des cultivars
View the document5 - Le choix des dates de plantation
View the document6 - Le choix des associations culturales
View the document7 - Avantages de la jachère, type de jachère
View the document8 - L'entretien de la plantation

8 - L'entretien de la plantation


Fig. 20. Entretien de la plantation.

Dans le système de culture étudié l'entretien des plantations est presque nul. Il est cependant très important pour le devenir de la plantation.

Il consistera à désherber entre les pieds pendant les premiers mois après plantation. Ensuite, le sol étant couvert, le sarclage ne sera plus nécessaire.

Les vieilles feuilles pendantes le long du pseudo-tronc seront supprimées, mais on se gardera de couper des feuilles encore vertes.

A la floraison, le tuteurage à l'aide de bambous ou l'étayage à l'aide d'une perche fourchue sera pratiqué. Nous verrons plus loin les différentes méthodes possibles.

Aucun œilletonnage ne sera effectué en cours de végétation, sauf la suppression des rejets dits "choux" (petits rejets à feuilles ouvertes). Trois mois après la récolte on laissera repartir deux ou trois rejets de dimensions différentes de façon à étaler la production dans le temps; les autres rejets seront soigneusement arrachés et utilisés pour une replantation éventuelle.

Des apports de matière organique seront effectués autant que possible en rassemblant autour des souches du bananier tous les débris végétaux présents. On répartira ce "paillage" (voir plus loin) autour du pied en laissant celui-ci bien dégagé. A la base du pied les gaines des vieilles feuilles séront supprimées, celles-ci abritant souvent des charançons adultes.