Cover Image
close this bookDéveloppement des systèmes de production laitière sous les tropiques, CTA, 1989
View the document(introduction)
View the documentRésumé
View the documentRemerciements
close this folder1.0 Introduction
View the document1.1 Les erreurs du passé
View the document1.2 Vers une nouvelle approche
close this folder2.0 Les problèmes majeurs
View the document2.1 La demande en lait et en viande
View the document2.2 Répartition des éléments nutritionnels
close this folder2.3 Interactions entre le génotype et le milieu
View the document(introduction)
View the document2.3.1 Nutrition
View the document2.3.2 Tolérance à la chaleur
View the document2.3.3 Parasitisme
View the document2.3.4 Conclusions
View the document2.4 Allaitement des veaux
View the document2.5 Reproduction
close this folder3.0 Alimentation et production laitière dans les pays tropicaux
View the document3.1 Contraintes et perspectives
View the document3.2 Optimisation du recours aux ressources alimentaires locales
close this folder3.3 Relation entre apports nutritionnels et fonctions de production
View the document(introduction)
View the document3.3.1 Travail
View the document3.3.2 Entretien
View the document3.3.3 Croissance
View the document3.3.4 Reproduction
View the document3.3.5 Production laitière
close this folder3.4 Principes de la complémentation
View the document(introduction)
View the document3.4.1 Choix d'un aliment de base riche en glucides
View the document3.4.2 Azote fermentescible
View the document3.4.3 Fourrage à haute digestibilité
View the document3.4.4 Protéines à digestion différée
View the document3.4.5 Acides gras à chaînes longues (AGCL)
close this folder4.0 Une alternative pour produire du lait dans les pays tropicaux en développement
View the document4.1 Systèmes de production dans les pays industrialisés
View the document4.2 Elevage «à double fin» lait et viande: Une approche différente
close this folder5.0 Systèmes d'alimentation pour une production mixte lait-viande
View the document(introduction)
close this folder5.1 Systèmes d'alimentation pour animaux en croissance, gestation (4 derniers mois) ou lactation
View the document5.1.1 Fourrage vert
View the document5.1.2 Déchets de récoltes, foin et pâture sèche pauvres en azote
View the document5.1.3 Sous-produits agro-industriels riches en glucides solubles, mais pauvres en cellulose
View the document5.1.4 Récoltes de fourrages tropicaux
close this folder5.2 Technique d'alimentation des veaux
View the document5.2.1 Intérêt des aliments complémentaires administrés au cours du jeune âge
View the document5.2.2 Avantages de l'allaitement
View the document5.2.3 Méthodes d'allaitement
View the document5.2.4 Ration de base et nécessité de compléments
View the document5.3 Conclusions
close this folder6.0 Systèmes de reproduction
View the document6.1 Nécessité d'introduire des améliorations
close this folder6.2 Méthodes d'amélioration génétique
View the document6.2.1 Production laitière
View the document6.2.2 Caractéristiques bouchères
close this folder7.0 Conduite d'élevage
View the document7.1 Techniques de traite
View the document7.2 Allaitement
View the document7.3 Reproduction
close this folder8.0 Logement
View the document8.1 Bâtiments d'élevage
View the document8.2 Recyclage du fumier
View the document9.0 Bibliographie

7.3 Reproduction

En matière de reproduction, les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le taureau est en permanence avec les vaches du 56 e au 112 e jour qui suivent le vêlage, parce que la fréquence des chaleurs «discrètes» tend à croître dans le cadre du système traite/allaitement. Ces chaleurs échappent moins au taureau qui est continuellement avec les vaches durant les périodes où elles doivent apparaître.

S'il existe une raison particulière de recourir à l'LA, il y a lieu de l'associer à la monte naturelle de manière à ne pas manquer les vaches dont les chaleurs sont «silencieuses» . Dans ce cadre, les vaches sont réparties en deux groupes; du 56 e au 84 e jour post partum, les chaleurs sont détectées par l'observation et les vaches sont inséminées; à partir du 84 e jour post partum, les vaches sont laissées en permanence avec le taureau. Ce programme permet d'espérer que quelque 50% du troupeau sera inséminé artificiellement et que les autres le seront naturellement.