Cover Image
close this bookL'eau et la santé dans les quartiers urbains défavorisés, GRET, 1994
close this folderDe nombreuses initiatives à travers le monde
close this folderThème 3: Technologies et savoir-faire appropriés
View the documentBrésil
View the documentBurkina Faso
View the documentEgypte
View the documentEthiopie
View the documentHaïti
View the documentHonduras
View the documentMexique
View the documentPérou
View the documentPologne

Pérou

Eau , assainissement et réforme institutionnelle

CONTEXTE ET ENJEUX

D'après des estimations de Senapa, l'entreprise publique qui était responsable des réseaux d'eau et d'égouts du Pérou au début du projet, en 1984, plus de la moitié de la population, en particulier dans les grandes villes, n'était pas desservie par les réseaux. Hormis les problèmes d'infrastructure, les défaillances dans l'administration, l'exploitation et la maintenance des installations étaient considérées comme particulièrement graves.

DESCRIPTION DE L'ACTION

Le programme de l'Agence allemande de coopération technique (Gtz) a commencé par une action d'urgence dans les villes de Trujillo, Ica et Pisco. Il fallait réhabiliter et moderniser les puits existants, ainsi que les systèmes de distribution et de stockage de l'eau. Les égouts n'étaient concernés que dans une moindre mesure. Il fallait trouver des solutions peu coûteuses (bornes-fontaines, unités sanitaires publiques et privées). L'éventail des actions s'est alors élargi. Pour diminuer les risques sanitaires, les activités d'assainissement et d'éducation ont été accélérées. Le programme s'est aussi orienté vers un renforcement et une réorganisation des institutions, une redéfinition et une redistribution des responsabilités.

Le soutien de la Gtz a pris diverses formes. Du matériel a été fourni pour la réhabilitation des infrastructures, des programmes d'action ont été mis en oeuvre avec la participation des communautés, des campagnes de conscientisation et d'information relatives à la santé et à l'hygiène ont été organisées. La Gtz a aussi créé et alimenté un fonds de roulement pour la construction d'installations par les populations; formé des techniciens, des équipes administratives et des cadres; conduit des études sociologiques, techniques, hydrogéologiques et des études de tarifs.

La Gtz a dirigé le projet en association avec les partenaires locaux. Elle a mis à disposition des experts en ingénierie institutionnelle qui ont contribué à la création de la Compagnie des eaux et des égouts de Ica (Emapica), à la réorganisation de l'entreprise du service à Trujillo (Sedapat), à la création de la Compagnie des eaux et des égouts de Pisco et ses environs (Emusa). La planification, l'analyse, l'évaluation et la mise en oeuvre des actions ont bénéficié de l'appui de consultants internationaux spécialisés. Des experts allemands ont été engagés pour quelques missions de courte durée. L'emploi de personnel péruvien à tous les niveaux a favorisé le transfert des connaissances.

HISTORIQUE

Senapa est à l'origine du projet démarré en novembre 1987 en partenariat avec la Gtz. Elle en a été le principal partenaire jusqu'en 1992. A cette date, le secteur de l'eau a été réorganisé: Senapa a été dissoute et la Snss a vu le jour. Cette société est uniquement responsable de la planification et du suivi du secteur. La Snss et les entreprises municipales, désormais indépendantes, sont devenues les nouveaux partenaires de la Gtz. Le projet devrait s'achever en juin 1995.

OBJECTIFS

L'objectif était l'amélioration de l'approvisionnement en eau potable et de la situation sanitaire des villes de Trujillo, Ica et Pisco. Cela représentait une population - cible de 650000 personnes.

Suite à l'étude de faisabilité de 1984, l'approvisionnement en eau était considéré comme une priorité d'action. L'assainissement ne devait être abordé qu'ensuite et graduellement. Les résultats espérés étaient: un approvisionnement minimum, de meilleures performances économiques des fournisseurs d'eau, un meilleur approvisionnement et assainissement des quartiers populaires, la constitution d'un service public durable.

RÉSULTATS OBTENUS

Près de 60% des puits existants ont été réparés et améliorés ainsi que des citernes, des conduites et certains égouts. Des bornes-fontaines et des latrines ont été construites pour plus de 8000 habitants des quartiers défavorisés. Les connaissances sur l'hygiène et la santé se sont répandues. La Gtz a formé 800 personnes. L'efficacité opérationnelle, administrative et financière des sociétés publiques s'est améliorée.

PROBLÈMES RENCONTRES

Jusqu'alors le système centralisé de prise de décision était inapproprié (tarifs socialement injustes, mal calculés...). De plus, le personnel des compagnies des eaux était sous-payé, sa motivation faible et son expérience insuffisante. Il dépendait (y compris les techniciens) des responsables politiques en place et changeait fréquemment après les élections. Enfin, les réglementations relatives à l'utilisation et à la protection des ressources en eau étaient rarement respectées. Ce sont cependant la précarité et souvent l'illégalité du statut d'occupation des sols qui ont constitué les principaux obstacles au projet.

LEÇONS À TIRER

On retiendra avant tout qu'un cadre; politique et légal approprié, la transparence des responsabilités, la concurrence entre les institutions et le contrôle du public sont des conditions indispensables pour que l'on puisse disposer de services d'eau et d'assainissement efficaces.

Il apparaît aussi que, pour répondre aux besoins fondamentaux des populations des villes, approvisionnement en eau et assainissement sont indissociables. Les actions d'éducation sanitaire sont également importantes. Les mesures d'urgence nécessitent des stratégies à plus long terme définies dès le départ pour obtenir des résultats dans la durée. Enfin, un renforcement des institutions peut demander une modification des structures (décentralisation, approche commerciale, privatisation).

PERSPECTIVES

En phase finale, il s'agit aujourd'hui de soutenir les entreprises publiques au plan organisationnel afin qu'elles assument leurs nouvelles responsabilités. L'amélioration de leurs performances financières constitue un objectif crucial. Il ne peut être atteint que par le passage à une approche commerciale. La révision des tarifs, la réduction des effectifs et la modification des structures administratives sont des problèmes - clés.

Localisation: Trujillo, Ica, Pisco (Pérou)
Champs d'action: eau et assainissement
Maître d'oeuvre: GTZ, SENAPA et filiales
Partenaire financier: GTZ
Montant financier: 13,4 millions DM
Durée: 8 ans

Contact

Dr ERBEL, Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ), Postfach 5180, 65726 Eschborn (Allemagne). Tél: (496196) 79.12.65. Fax: (49-6196) 79.61.05.