Cover Image
close this bookLe lapin, Maisonneuve et Larose, 1993
View the document(introduction)
View the documentPréface
close this folder1. Le lapin, ressource alimentaire et financière
View the documentIntroduction
View the documentPourquoi élever des lapins?
View the documentLa manipulation
View the documentLe transport
View the documentAnimal de compagnie ou source de revenus?
View the documentRaces locales
close this folderII. Physiologie de l'environnement
View the documentL'environnement du lapin
View the documentHoméothermie
View the documentLe stress thermique
View the documentEclairement
close this folderIII. Physiologie de la nutrition
View the documentIntroduction
View the documentL'appareil digestif
View the documentLes besoins nutritionnels
View the documentLa cæcotrophie
View the documentLa digestibilité
close this folderIV. Physiologie de la reproduction
View the documentIntroduction
View the documentL'appareil génital de la femelle
View the documentL'appareil génital du mâle
View the documentLe contrôle hormonal de la reproduction
close this folderV. Le lapin sauvage et la domestication
View the documentIntroduction
View the documentComportement
View the documentHistoire de la domestication
View the documentLes lapins fugitifs
close this folderVI. Le logement et son aménagement
View the documentIntroduction
View the documentExigences concernant le logement
View the documentComment répondre aux exigences de logement
View the documentComment répondre aux exigences de matériel
View the documentEntretien des clapiers et du matériel
close this folderVII. Les aliments et la nutrition
View the documentIntroduction
View the documentLes systèmes d'alimentation
View the documentLe savoir-faire du nourrisseur: Le sens de l'observation
View the documentL'apport de nutriments
View the documentAliments concentrés usuels
View the documentL'ingestion spontanée
View the documentEfficience de la conversion alimentaire
View the documentL'utilisation optimale du fourrage
View the documentLa nourriture toxique et vénéneuse
View the documentLe lisier
close this folderVIII. Le cycle de production
View the document(introduction)
View the documentLe sexage et le début de la croissance
View the documentL'accouplement
View the documentLa gestation
View the documentL'adoption
View the documentDe la mise bas au sevrage
View the documentLe sevrage
View the documentProblèmes éventuels
close this folderIX. Le savoir-faire de l'éleveur et ses interventions
View the documentIntroduction
View the documentObservation, sens de l'observation
View the documentExamen des lapins
View the documentPesage
View the documentTaille des ongles
View the documentIdentification
View the documentL'enregistrement des données et leur analyse
View the documentLes premiers soins
close this folderX. L'amélioration génétique
View the documentIntroduction
View the documentLa diversité des animaux
View the documentObjectif
View the documentL'enregistrement des données et les comparaisons
View the documentLa sélection et la réforme
View the documentL'accouplement
View the documentCroisement simple et croisement d'implantation (grading-up)
View the documentLe cycle d'amélioration
close this folderXI. La santé et les maladies
View the documentLa santé du lapin
View the documentLe stress
View the documentLes germes pathogènes
View the documentLes principales affections et maladies
close this folderXII. L'abattage et le traitement
View the documentIntroduction
View the documentL'abattage
View the documentLe nettoyage
View the documentLa viande de lapin
View the documentLa cuisson de la viande
View the documentLe traitement de la peau
View the documentBibliographie
View the documentGlossaire
View the documentAgence de coopération culturelle et technique

Comment répondre aux exigences de matériel

L'abreuvoir

Il peut être facilement réalisé avec une boîte de conserve et une bouteille, comme illustré à la figure 18. Il est fixé à la paroi ou au sol du clapier et est, si possible, surélevé pour éviter d'être souillé par des déjections ou de l'urine. Un simple bol ou un pot peuvent être utilisés, mais ils se salissent vite.


Fig. 18: abreuvoirs fabriqués par l'éleveur.

La mangeoire

Si des aliments concentrés sont utilisés, ils ne doivent pas être gaspillés, du fait de leur coût. La mangeoire est fixée à la paroi du clapier; elle est munie d'un bord «anti-gaspillage» et a une profondeur minimale de 7 à 8 cm, comme l'indique la figure 19. Un bol profond et lourd en terre cuite peut convenir. Il vaut mieux ne pas utiliser une boîte de conserve ou un bol trop léger, à moins de le fixer au sol, comme illustré à la figure 19.


Fig. 19: mangeoires pour aliments concentrés fabriquées par l'éleveur.

La boîte à nid

Elle peut être faite de bois ou de tiges de bambou tressées. On peut utiliser aussi bien une boîte fermée qu'une boîte ouverte (voir figure 20). Le toit d'une boîte à nid fermée peut permettre à la lapine de se reposer quand elle veut interrompre l'allaitement des petits. A défaut, une étagère spéciale ou une planche placée plus haut peuvent lui permettre de s'isoler.


Fig. 20: boîtes à nid ouvertes et fermées.