Cover Image
close this bookDéveloppement urbain participatif au Bénin. Une étude pour agir, GRET, 1997
close this folderAnnexes
View the documentProposition de création d'un réseau Jeunes Ville Emploi au Bénin¹
View the documentFiche d'identification des acteurs intermédiaires
View the documentConvention de subvention pour le ramassage des ordures ménagères
View the documentConvention de subvention pour a gestion d'un complexe sanitaire
View the documentCréation d'une brigade de contrôle de l'assainissement et de la propreté
View the documentContrat de travail de l'animateur JVE à Parakou
View the documentListe des tâches de l'animateur JVE à Parakou
View the documentModèle de statut d'une association
View the documentRèglement intérieur type d'une association
View the documentBibliographie
View the documentGlossaire des sigles utilisés

Proposition de création d'un réseau Jeunes Ville Emploi au Bénin¹

¹ Texte distribué lors du séminaire de mi-parcours en juillet 1996.

1. Constats

Les problèmes de développement urbain au Bénin s'imposent: en l'an 2000, 40 % des Béninois habiteront en ville, dont deux millions de jeunes ce moins de trente ans, soit les trois quarts (ou la moitié?) de la population. Les équipements et les services nécessaires à l'accueil de ces nouveaux citadins ne croissent pas au même rythme. Créer une société urbaine plus juste et améliorer les conditions de vie deviennent des objectifs importants d'une stratégie de développement qui nécessite la participation des habitants, notamment dans les domaines de la promotion de l'emploi et de l'insertion des jeunes.

Plusieurs catégories d'acteurs et leurs organisations interviennent en milieu urbain avec des objectifs similaires, mais ils se connaissent mal, échangent peu leurs expériences sur les méthodes et travaillent de manière isolée.

Un premier niveau d'échange pourrait prendre la forme d'un réseau d'organisations et de personnes engagées dans la promotion d'un développement urbain participatif et soutenant des action en faveur des jeunes et de l'emploi.

2. Objectifs

Promouvoir les conditions d'un développement et d'une gestion urbaine participatifs

Favoriser la réalisation d'interventions en faveur du milieu urbain au Bénin sur une base participative, notamment pour l'amélioration des conditions de vie des citadins des quartiers pauvres, en privilégiant les solutions créatrices d'emplois et d'insertion pour les jeunes.

Jouer le rôle de médiateur entre les habitants et les pouvoirs publics, en particulier au niveau des collectivités territoriales décentralisées qui en sont les plus proches partenaires, pour favoriser l'essor des initiatives de base grâce à un contexte administratif incitatif.

Promouvoir auprès des pouvoirs publics et des organisations intermédiaires des principes d'interventions renouvelées

" Contribuer à l'élaboration de méthodes d'intervention participatives en milieu urbain, sur la base d'expériences qui tendent à renforcer les acteurs de la société civile dans la prise en charge de leur cadre de vie quotidien, et les pouvoirs publics dans l'exercice de leur fonction de gestionnaires locaux.

" Collecter et traiter l'information sur le développement urbain participatif, faire apparaître les enjeux de la participation et du développement local urbain.

" A partir d'analyse de ces expériences, identifier et capitaliser les principes et les méthodes appropriées.

" Faire mieux connaître et valoriser ces principes et ces méthodes auprès des opérateurs de terrain et des différentes catégories d'acteurs, y compris les partenaires financiers.

3. Stratégies

" Identifier des opportunités et initiatives en matière d'amélioration des conditions de vie des citadins, de promotion sociale et d'emploi, notamment dans l'économie populaire urbaine.

" Susciter une meilleure connaissance entre les membres du réseau par des échanges directs, des visites d'information au Bénin et dans la sous-région.

" Promouvoir la réflexion sur les méthodes d'intervention à travers des réunions de travail et des débats entre acteurs.

" Encourager les membres du réseau à faire mieux connaître et analyser leurs expériences par différents moyens (réunions d'information et de travail, médias, publications...)

" Animer et gérer le réseau:

- suivre les activités des membres;
- programmer les calendriers d'interventions;
- aider les organisation à analyser et réfléchir sur leurs propres initiatives;
- suivre l'adhésion au réseau.

4. Résultats attendus

" Elaboration et diffusion d'un répertoire des organisations actives ou intéressées par le développement urbain participatif.

" Constitution de dossiers et de fiches d'information sur les activités des membres et d'autres organismes de la sous-région.

" Rédaction et diffusion de fiches de méthodes.

" Réalisation d'un bulletin d'information diffusé aux membres du réseau et à d'autres personnes ou organismes intéressés.

" Organisation de réunions et visites accompagnées de comptes rendus.

5. Membres du réseau

Le réseau est ouvert à différentes catégories de membres:

" Maires et élus des communes et leurs secrétaires généraux ayant une expérience en matière de développement participatif et/ou d'appui aux jeunes.

" Ong et associations ayant réalisé une action ou menant un programme dans le domaine du développement participatif en milieu urbain.

" Organisations de jeunes ou associations de base disposant d'une expérience concrète en matière de création d'emplois ou d'insertion des jeunes.

L'adhésion au réseau nécessitera la constitution d'un dossier, un entretien sera proposé et une cotisation annuelle de 5 000 Fcfa devra être versée.

6. Structure de fonctionnement et tâches

Structure et organisation

Il s'agira d'une structure légère et efficace. Le réseau sera animé par la Cellule d'animation JVE, en concertation avec trois ou quatre personnes ressources:

- un représentant des maires;
- un représentant des Ong actives dans ce domaine;
- un représentant des associations de base;
- un promoteur d'activités économiques;

Pour assurer le démarrage effectif du réseau, l'animation sera assurée au départ par le secrétariat de la Cellule d'animation.

Fonctionnement

Chacun des membres est une source d'informations pour l'ensemble du réseau. Il transmet documents et communications au secrétariat en vue de leur diffusion.

Les échanges directs entre membres pour alimenter la réflexion du réseau seront accompagnés de comptes rendus transmis au secrétariat.

A partir de ces informations et matériaux, le secrétariat réalisera un bulletin et le diffusera.

Le bureau se réunira trois ou quatre fois par an.

Le secrétariat assurera la gestion du réseau (tenue à jour de la liste des membres, suivi des rentrées de cotisations...).