Cover Image
close this bookTechniques d'impression à coût modéré, GRET, 1986
close this folder4. Annexes
View the documentAnnexe 1 - Analyse des coûts d'un atelier d'imprimerie offset (Abidjan)
View the documentAnnexe 2 - Méthode de calcul du coût des tirage en duplication
View the documentAnnexe 3 - Recettes de gelée pour hectographie a l'eau
View the documentAnnexe 4 - Fabrication et utilisation du duplicateur a stencil en bois type
View the documentAnnexe 5 - Fabrication de matériel pour sérigraphie
View the documentAnnexe 6 - Quelques fabricants de matériels et quelques prix

Annexe 1 - Analyse des coûts d'un atelier d'imprimerie offset (Abidjan)


VENTILATION DES COUTS PAR OPERATION


VENTILATION DES COUTS PAR NATURE


VENTILATION DES COUTS PAR NATURE POUR CHAQUE OPERATION




Frais de personnel

Amortissement

Produits consommables

PREPARATION


29,5 %

82%

11%

7%

dont

Composition

16,5%

77%

20%

3%


Montage

13%

89%

0,5%

10,5%


Photogravure

11,5%

30%

1%

69%


Tirage

40,5%

59%

24,5%

16,5%


Massicotage

4,5%

51%

49%



Finition

14%

73,5%

14 %

12,5 %



100%

64%

17,5%

18,5%

Annexe 2 - Méthode de calcul du coût des tirage en duplication

"A quel prix moyen revient une page imprimée?" est une question à laquelle il faut savoir répondre en bien des circonstances:

- pour comparer plusieurs procédés lorsqu'on souhaite s'équiper;

- pour comparer le coût d'une copie si on était équipé au prix auquel on peut obtenir le travail en sous-traitance;

- pour, une fois équipé, fixer le prix des travaux à façon pour des clients extérieurs;

- pour comparer le coût de la diffusion d'imprimés au coût d'autres moyens de communication (radio, réunions...).

La méthode que nous proposons ici est très simple et adaptée au cas de la duplication au stencil. Mais elle peut être adaptée sans difficulté aux autres procédés, en gardant à l'esprit qu'il faut bien distinguer le coût de la création de la forme imprimante (ici le stencil, en sérigraphie l'écran, en offset la plaque), du coût du tirage lui-même.

Nous n'envisageons dans la méthode ci-dessous que les coûts matériels (amortissement et consommables). Les coûts en main d'oeuvre devraient eux aussi être évalués, surtout dans le cas où on vend des travaux à l'extérieur. Cela est plus difficile et doit être fait cas par cas, en particulier en fonction de la longueur du tirage. Il est essentiel alors de distinguer des opérations unitaires, en particulier au tirage. En effet la mise en place de la forme imprimante et les réglages (ce qu'on appelle en offset le "calage") prend toujours le même temps, par exemple 15 mn. Au contraire la durée du tirage proprement dit est proportionnelle au nombre d'exemplaires (par exemple 15 mn pour 500 exemplaires). Il faudra donc 15 + 15 = 30 mn pour tirer 500 copies, soit 0,6 mn/copie, mais 15 + 60 = 75 mn pour tirer 2000 copies, soit 0,375 mn/copie.

D'autre part il est essentiel de ne pas oublier les frais généraux de gestion de l'unité de duplication: le responsable peut parfois passer beaucoup de temps à rechercher des fournitures ou un réparateur, et c'est un temps coûteux.

Coût moyen d'un stencil usuel (a)

a=b+c

" b. est le prix d'un stencil vierge

" c. est le coût de sa création c=d+e

" d. est le coût de la dactylographie d=(f+g)/n

" f. est l'amortissement annuel de la machine à écrire (en général, prix d'achat divisé par 5)

" g. est le coût annuel d'entretien de la machine (forfait pour rubans, réparations, etc.)

" n. est le nombre de pages dactylographiées par cette machine dans l'année, que ce soit sur papier ordinaire ou sur stencil

" e. est le coût moyen de la gravure d'illustrations e=h/(3.m)

" h. est le coût du matériel de dessin sur stencil (stylets, plaques...)

" m. est le nombre total annuel de stencils usuels

Coûts moyen d'un stencil électronique (i)

i=j+k

(dans le cas où on sous-traite la gravure des stencils, i est égal au prix payé)

" j. est le prix d'un stencil électronique vierge

" k. est le coût de sa gravure k=l/o

" l. est la somme de l'amortissement et de l'entretien annuel du graveur électronique

" o. est le nombre de stencils électroniques gravés dans l'année

Coût moyen d'une page imprimée

P=(a.m+i.o+r+s)/q

" q. est le nombre de pages imprimées dans l'année

" r. est la somme de l'amortissement et de l'entretien annuel du duplicateur

" s. est le prix des fournitures
s=q(1,1t/500+u/7000)

" t. est le prix d'une ramette de 500 feuilles; le coefficient 1,1 tient compte de 10 % de pertes au tirage

" u. est le prix d'un tube d'encre. Un tube standard fait en moyenne 7000 copies.

Annexe 3 - Recettes de gelée pour hectographie a l'eau

(Source: WILKINSON, J. A Guide to basic print production 3: Printing Processes I.T. Publications, London, 1985)

Recette n° 1

MATERIEL:

- un réchaud
- de l'eau froide
- de l'eau chaude
- une tasse
- une cuillère en bois
- une écumoire
- un plateau creux en fer
- blanc ou en aluminium de la taille du papier à imprimer.
- une boîte de conserve de 1 l
- une casserole d'au moins 1/2 l
- une grande casserole dans laquelle on fera chauffer la boîte de conserve au bain-marie.

INGREDIENTS:

- 12 cuillères à café de gélatine sèche ordinaire
- 0,5 l de glycérine.

METHODE:

1 Verser une tasse d'eau froide dans la boîte d'un litre; ajouter les 12 cuillères à café de gélatine; mélanger; la gélatine gonfle et s'assouplit.

2 Déposer cette boîte dans une casserole pleine d'eau chaude et placée sur un réchaud. La laisser jusqu'à ce que toute la gélatine ait fondu.

3 Pendant que la gélatine fond, faire chauffer la glycérine dans une autre casserole, mais ATTENTION: ELLE NE DOIT PAS BOUILLIR.

4 Quand toute la gélatine a fondu, y ajouter la glycérine chaude (et pas le contraire).

5 Faire bouillir l'eau de la grande casserole contenant la boîte pendant au moins 30 minutes; ne pas cesser de remuer le mélange contenu dans la boîte; ôter toute écume qui surnagerait à la fin.

6 Placer le plateau sur une surface horizontale et y verser le mélange chaud.

7 Eclater les éventuelles bulles d 'air et laisser refroidir jusqu'à ce que la gélatine prenne (3 - 4 heures).

8 Laisser le mélange durcir encore 24 heures à l'abri de la poussière. Il durcit encore plus vite s'il est placé dans un réfrigérateur.

9 Le duplicateur est prêt. Il peut servir pour trois mille copies s'il est bien utilisé. Après quoi la gelée est saturée d'encre et doit être changée.

Recette n ° 2

INGREDIENTS:

- une partie de colle animale ou de poisson;.
- deux parties d'eau;
- quatre parties de glycérine; - (sucre).

METHODE:

1 Casser la colle en petits morceaux et la placer dans la boîte de conserve; laisser tremper deux heures.

2 Placer la boîte dans une casserole d'eau chaude sur le réchaud. Maintenir l'eau bouillante et remuer constamment jusqu'à ce que la colle soit dissoute.

3 Ajouter la glycérine et continuer à chauffer 15 minutes en remuant de temps à autre.

4 Pour obtenir une meilleure consistance, ajouter éventuellement du sucre à raison de 100 grammes pour 400 grammes de mélange.

5 Verser le mélange dans le plateau en le filtrant à travers un linge.

6 Laisser durcir (quelques heures).

Autres ingrédients possibles:

- 12 g de colle
- 2 g de gélatine
-7,5 g d'eau
- 2 g de sucre

ou

- 10 g de gélatine
- 40 g de sucre
- 120 g de glycérine
- 8 g de sulfate de baryum.

Annexe 4 - Fabrication et utilisation du duplicateur a stencil en bois type

N.B. Tous les schémas qui suivent sont tirés de la publication "The Lowcost Wooden Duplicator", de David Elcock, publié par I.T. Publications en 1984. Cet ouvrage donne les plans des différentes pièces. Mais toutes les dimensions sont à réestimer par le concepteur et le menuisier en fonction de l'épaisseur des planches disponibles et de la dimension du stencil utilisé. De plus, on doit s'assurer que le bois utilisé ne jouera plus avec le temps et l'humidité: le moindre gonflement risquerait de bloquer le fonctionnement dé l'appareil.


Fabrication et utilisation du duplicateur a stencil en bois type "lipikar"

Désignation des pièces

Matériaux nécessaires

1. Cylindre porte-stencil

planches


gouttière en bois


tôle de un millimètre


tissu absorbant (feutre)


anneaux de plastique (de bouteilles)


crochets sur lesquels sera fixé le stencil (la


taille du cylindre dépend de celle des


stencils disponibles)

2. Axe central

bois rond

3. Baguette fixant le feutre

baguette de bois rentrant à force dans la gouttière ci-dessus

4. Déflecteur

tôle

5. Panneaux latéraux

planches épaisses

6. Socle

planche épaisse

7. Poignée

planche épaisse

8. Rouleau de pression

bois rond

9. Rouleau encreur

bois rond de section inférieure au précédent

10. Poignées du cylindre et du rouleau de pression

planches et bois rond

11, 12, 13. Panneaux

tôle de 3 mm

Divers

vis, pointes et chevilles

Préparation et assemblage des pièces


1. Découper trois disques


2. Les entailler


3. Entailler les deux extrémités de l'axe central


4. Assembler les disques et l'axe


5. Visser la gouttiére dans les encoches des disques


6. Clouer la tôle sur la gouttière


7. Fixer le feutre en le coinçant dans la gouttière avec la baguette


8. Fixer les attaches de tête de stencil


9. Poser deux anneaux de plastique


10. Découper deux panneaux latéraux


11. Découper le socle


12. Assembler


13. Poser le déflecteur


14. Creuser un trou à chaque extrémité de chacun des rouleaux


15. Coller 4 chevilles de bois


16. Couvrir les rouleaux de feutre


17. Tailler 4 cales


18. En glisser deux sur les chevilles du rouleau de pression (le plus gros)


19. Découper et percer les deux poignées


20. Y fixer les chevilles de bois


21. Faire la charnière supérieure en tissu solide, puis visser le panneau de devant


22. Faire le panneau arrière et le poser


23. Clouer la poignée sur des taquets de bois

Utilisation du duplicateur


1. Rehausser le rouleau de pression dans sa position non imprimante (il ne touche plus le cylindre porte stencil)


2. Retirer le rouleau encreur de sa position au dos du duplicateur pour le mettre dans sa position d'encrage devant le duplicateur


3. Attacher la plus grosse des deux poignées à l'extrémité du cylindre


4. Verser l'encre le long du rouleau encreur, entre celui-ci et le cylindre


5. Faire tourner le cylindre d'avant en arrière puis inversement de façon à le couvrir d'encre aussi régulièrement que possible. Il n'est pas nécessaire d'encrer les bords extrêmes. Ne pas mettre trop d'encre.


6. Remettre le rouleau encreur dans sa position à l'arrière du duplicateur (derrière le déflecteur)


7. Accrocher le stencil (avec son support cartonné, mais sans son carbone) sur les crochets métalliques du cylindre, face contre celui-ci

8. Mettre le rouleau de pression en position de tirage (au plus bas)


9. Retirer la poignée du cylindre porte-stencil et fixer la poignée du rouleau de pression à celui-ci


10. Pour tester le passage de l'encre au travers du stencil, tourner le rouleau de pression dans le sens inverse des aiguilles d'une montre


11. Retirer le support cartonné du stencil et glisser une feuille de papier duplicateur entre le rouleau de pression et le cylindre. Tourner le rouleau de pression toujours dans le sens inverse des aiguilles


12. Les copies imprimées vont venir se déposer dans le plateau que forme le panneau avant ouvert, guidées par le déflecteur


13. Après usage: retirer le stencil de la machine. Retirer la poignée du rouleau de pression et remonter les panneaux avant et arrière. Glisser la poignée avant de fermer le tout.

Attention: Ne jamais actionner le rouleau de pression sans stencil: il se couvrirait d'encre et maculerait l'envers du papier. Si cela arrivait, nettoyer très soigneusement l'envers du rouleau de pression

Annexe 5 - Fabrication de matériel pour sérigraphie

1. Construction d'un cadre

MATERIEL NECESSAIRE pour la construction d'un cadre de 61 x 76,5 cm (dimensions intérieures):

- 6 tasseaux de bois de cotes: 5 x 1,5 x 56 cm
- 6 tasseaux 5 x 1,5 x 71
- colle à bois (à base de résine)
- quelques pointes à tête plate
- papier de verre
- éventuellement vernis à bois et pinceau

INSTRUCTIONS:


1. Prendre trois tasseaux de même longueur les coller et clouer de telle manière que celui du milieu soit décalé de 5 cm par rapport aux deux autres


2. Répéter l'opération pour les trois autres


3,4. On obtient ainsi les quatre côtés du cadre, qu'on encastre les uns dans les autres après en avoir enduit les extrémités de colle. Les angles sont ensuite cloués.


5. Laisser sécher le cadre une nuit en le plaçant sur une surface parfaitement plane et en posant un gros poids sur chacun des angles. Il est conseillé de poncer ensuite les arêtes extérieures du cadre afin de les arrondir légèrement, puis de recouvrir le tout d'une couche de vernis polyuréthane qui doit rendre le bois imperméable.

2. Tension et fixation du tissu sérigraphique


1. Couper un morceau de tissu qui ait au moins 5 cm de plus que les dimensions extérieures du cadre. S'il s'agit de nylon (polyamide), il est bon de le mouiller auparavant, cela augmente son élasticité et assure une plus grande raideur au séchage.

Etendre le tissu sur le cadre et commencer par l'agrafer sur le milieu d'un grand côté, puis sur le bord qui lui fait face, en fixant à chaque fois plusieurs agrafes en biais, de façon que chaque partie du tissu soit fixée par plusieurs agrafes.


3. En tendant le tissu le plus possible, poser quelques agrafes aux milieux des petits côtés pour réaliser une tension perpendiculaire. Continuer à poser les agrafes à intervalles réguliers en allant toujours du centre vers les anales.


4. Mettre du scotch ou du papier kraft collant le long des angles intérieurs du cadre.

3. Fabrication d'un socle pour écran sérigraphique

Matériel nécessaire pour le socle d'un écran de 61 x 76,5 cm

- planche de formica (ou contre-plaqué) de 61 x 76,5 x 2 cm
- tasseau de 5 x 5,5 x 61 cm
- deux serre-joints
- une vrille et des vis de 0,4 x 5 cm
- deux charnières (voir ci-contre)
- un tasseau de 2,5 x 4 x 22,5 cm.

MONTAGE:


1. Percer 4 trous dans la planche sur l'un de ses petits côtés et visser le tasseau sur le côté laqué de la planche s'il s'agit de formica.


2. Visser un des côtés des deux charnières sur le tasseau, les autres sur le cadre. Réunir les demi-charnières par leur axe. L'écran est fixé en hauteur de façon à ce qu'en position basse la toile ne touche pas le socle (5 mm de décalage).


3. Percer le dernier tasseau et l'attacher au cadre avec une vis de taille suffisante. Ce bras pivote autour de la vis et permet de caler le cadre soulevé.

4. Fabrication d'une raclette sérigraphique

Matériel nécessaire pour une raclette de 46 cm

- deux planchettes 1,5 x 7,5 x 46 cm
- une planchette 1 x 5 x 46 cm
- colle à bois
- caoutchouc de 1 x 46 cm (se trouve chez les cordonniers)
- vilebrequin ou chignole et mèche pour trous de 1 cm
- vis et écrous de 1 x 4 cm.

ASSEMBLAGE


1. Placer les trois morceaux de bois l'un sur l'autre en alignant un de leurs longs côtés. Les coller et les maintenir avec un serre-joint le temps nécessaire au séchage.


2. Glisser le caoutchouc dans la rainure ainsi constituée. Maintenir en place et percer quelques trous à travers bois et caoutchouc.


3. Placer les vis dans les trous et serrer les écrous.

5. Schéma d'une table d'insolation (Exemple)

Dans ce cas, 10 lampes néon de 18 W chacune sont placées dans un coffre hermétique de 1,6 x 2 x 0,4 m. Le temps d'exposition est de 2 à 5 mm.


5. Schéma d'une table d'insolation (Exemple)

Annexe 6 - Quelques fabricants de matériels et quelques prix

Il existe plusieurs fabricants pour la plupart des matériels mentionnés dans ce dossier. Il est impossible de recommander l'un plutôt que l'autre: les qualités sont à peu près semblables, et les prix peu différents. Dans tous les cas, on aura intérêt à acheter sur place, au représentant local du fabricant, pour bénéficier ensuite du service aprèsvente: maintenance du matériel, formation du personnel, pièces détachées, fournitures. La qualité de ce service doit être déterminante dans le choix d'un fournisseur: s'il est défectueux, il risque d'empêcher le fonctionnement de l'unité pendant des semaines ou des mois. Il peut être cependant utile d'obtenir des informations directement de la part du fabricant: c'est pourquoi nous donnons leurs adresses en Europe. Enfin nous donnons un ordre de prix pour la plupart des matériels. Ces prix sont en Francs français et hors taxes, valables pour 1986.

Le duplicateur rotatif à alcool est un appareil très courant. Il est en particulier fabriqué par DEMAY. Son coût est d'environ 1000 FF pour les plus simples (entraînement manuel).

L'hectographe à plat et à la gelée, facilement autoconstructible, est fabriqué en Grande Bretagne par HECTO DUPLICATOR COMPANY, mais apparemment pas en France.

DEMAY fabrique un duplicateur à stencil à socle plat, pour 500 à 900 FF suivant le format.

Les principaux fabricants de duplicateurs à stencil rotatifs sont REX-ROTARY, VICKERS-RONEO, GESTETNER. Le prix d'un tel duplicateur varie environ de 10 000 FF à30 000 FF, suivant le format, la rapidité, l'automatisation.

Les graveurs électroniques de stencil sont proposés par les mêmes firmes à des prix variant de 10 000 à 20 000 FF.

Un équipement complet, comprenant duplicateur et graveur, mais aussi stock de fournitures et pièces détachées d'avance, revient évidemment plus cher. Par exemple GESTETNER propose, à partir d'un duplicateur à 16 000 FF et d'un graveur à 11 500 FF, un équipement complet à 43 000 FF, soit 50 % de plus que le prix des machines elles-mêmes. Les mêmes fabricants proposent des duplicateurs offset, de 40 000 FF pour les duplicateurs de bureau au sens strict à150 000 FF pour des machines semi-professionnelles. Les appareils périphériques sont nombreux: banc photo, appareil à insoler les plaques, clicheur électrostatique, etc. On peut en gros considérer que les périphériques correspondant à un duplicateur vont coûter 30 à 50 % du prix du duplicateur lui-même. Il faut compter encore autant pour constituer un stock de fournitures. Il est donc sage de considérer que l'installation d'une unité offset complète revient à près de deux fois le prix du duplicateur lui-même.

En sérigraphie, la gamme des matériels va de l'amateur à l'industriel en passant par l'artisanal: les prix varient donc très largement. Parmi les fournisseurs de matériels et de fournitures on peut citer: TRIPETTE ET RENAUD, GRAPHIMO, GRAPHOSILK.

Le; machines à agrafer ou relier et les massicots sont, pour les plus petits, produits par les fabricants de duplicateurs. De plus grande taille, ce sont souvent des machines destinées à l'industrie. Contrairement aux duplicateurs, ces appareils ne sont pas délicats et ont une très longue durée de vie: les acheter d'occasion quand c'est possible.

Des équipements de traitement de texte sont proposés par les fabricants d'ordinateur et ceux de machines à écrire. Il faut compter dans le premier cas de 10 à 50 000 FF, dans le second de 40 à 100 000 FF. Les machines à traitement de texte développées à partir de machines à écrire sont plus simples d'emploi et dépaysent moins une secrétaire. Mais leurs possibilités ne sont pas supérieures.

ADRESSES:

Ets DEMAY Frères
Robecourt
88320 LAMARCHE
France

GESTETNER
71 rue Camille Groult
94400 VITRY SUR SEINE
France

HECTO DUPLICATING COMPANY
Mawdesley
Ormskirk
Lancashire L40 2RL
Grande Bretagne

TRIPETTE ET RENAUD
39 rue J.J. Rousseau
75038 PARIS Cedex 01
France

REX-ROTARY
Les Mercuriales
40 rue Jean Jaurès
93170 BAGNOLET
France

GRAPHIMO
47 av. Parmentier
75011 PARIS
France

VICKERS-RONEO
83 boul du Général Leclerc
93260 LES LILAS
France

GRAPHOSILK
10 rue Croce Spinelli
75014 PARIS
France