Cover Image
close this bookLe potager au Sahel. Guide technique, tome 1 : Généralités, Institut du Sahel / CILSS, 1991
close this folderIV. Comment améliorer les sols
View the document4.1. Types de sols
View the document4.2. Préparation du sol
View the document4.3. Amendements
View the document4.4. Fertilisation

4.1. Types de sols

Les sols sont très variés. On en rencontre généralement trois types:

- les sols sableux sont pauvres et demandent d'être enrichis avec des engrais chimiques et organiques. Ces sols se réchauffent vite et réclament beaucoup d'eau.

Les sols sableux conviennent à l'asperge, la pomme de terre, le haricot, la laitue, la carotte, le melon, la pastèque, le concombre et la courge.

- les sols argileux sont lourds et retiennent l'eau en excès pendant l'hivernage. Ils conviennent à la betterave, aux choux et poireaux.

- les sols à consistance moyenne qui ne sont ni trop sableux, ni trop argileux, sont de bonnes terres de cultures maraîchères.

4.2. Préparation du sol

Le sol du potager doit être bien préparé. Cette préparation a pour but de rendre la terre meuble, propre et riche. Elle permet aussi une bonne germination et une croissance rapide des plantes.

Pour préparer le sol, les opérations suivantes sont nécessaires:

- lé sous-solage: consiste à remuer le sol en profondeur (50 à 60 cm) sans le retourner. Il s'effectue à l'aide de la sous-soleuse tous les 4 à 5 ans. Cette opération nécessite par conséquence l'utilisation d'engins mécaniques.

Le défoncement est une opération qui donne le même résultat que le sous-solage. Mais il présente l'inconvénient de retourner la terre en ramenant en surface la terre pauvre du dessous.

- le labour: opération exécutée avant chaque culture. Elle rend le sol meuble et permet d'enfouir les engrais. On distingue deux types de labours:

" le labour profond, qui mélange et aère le sol sur une profondeur de 30 à 40 cm. Il est conseillé avant les cultures de légumes-racines (ex: carotte). On l'effectue à la bêche dans les terres legeres et moyennes. Dans les cultures caillouteuses et lourdes on utilise la fourche-bêche.

" le labour superficiel retourne la terre sur une épaisseur de 15 à 25 cm. Il peut se faire à la houe, la bêche, la fourche-bêche, la charrue ou la houe rotative.

- le griffage consiste à briser les mottes de terre, sortir les pierres et déchets végétaux et à niveler le terrain.

Cette opération se fait à l'aide du crochet, de la houe ou de la fraise rotative.

- le râtelage complète le griffage en brisant plus finement les mottes de terre. Le râtelage s'effectue à l'aide du râteau. Mais sur les plus grandes superficies on utilise la herse.

- le drainage consiste à creuser un réseau de fossés qui sert à évacuer l'excès d'eau. Ces fossés sont creusés dans le sens de la pente et perpendiculairement à celle-ci.

4.3. Amendements

Ce sont des matières que l'on enfouit au sol pour améliorer ses qualités physiques.


Schéma 2. Outils de préparation du sol.


Schéma 3. Réseau de drainage.

- l'amendement calcaire: il consiste à enfouir dans un sol acide 10 à 15 minutes de chaux éteinte par hectare lors du labour. Cette opération se pratique tous les 5 ans.

- l'amendement organique: enrichit le sol en y apportant de la matière organique. Il existe plusieurs types d'amendements organiques.

" le fumier est un mélange d'excrément, d'urine d'animaux et de leur litière bien décomposé. Le fumier est toujours enfoui en profondeur. La dose moyenne est de 20 à 40 tonnes par hectare.

" les gadoues: ce sont les ordures ménagères que l'on utilise après leur décomposition. La dose moyenne est de 15 à 30 tonnes à l'hectare.

" le compost: il est obtenu par la décomposition de matière organique d'origine végétale (déchets de récolte, mauvaises herbes). On y ajoute souvent du fumier et des engrais minéraux (urée, phosphate d'amoniaque, etc.). La dose employée est de 20 à 30 tonnes par hectare.

" les engrais verts: sont des plantes à cycle végétatif court qu'on enfoui au stade de la floraison. Les plantes couramment utilisées sont le pois d'angole, le niébé, la dolique, le sesbania, etc.

- amendements divers: les apports du sable corrigent le manque de perméabilité du sol. Les apports d'argile améliorent les sols légers.

4.4. Fertilisation

Les éléments minéraux puisés par la plante doivent être restitués au sol. Cette restitution se fait par les amendements organiques et les engrais. On distingue:

- les engrais organiques: ce sont des produits animaux comme les cornes, le sang desséché et les déchets de poisson.

- les engrais minéraux: ce sont des produits chimiques renfermant des éléments minéraux indispensables aux plantes. Les principaux sont: les engrais azotés, phosphatés et potassiques.