Cover Image
close this bookFindings No. 13 - La recherche agricole au Sahel: défi et réaction, La Banque Mondiale
View the document(introduction)
View the documentLe problème qui se pose
View the documentLe défi
View the documentLe cadre d'action proposé
View the documentLes principales caractéristiques
View the documentLa mise en oeuvre
View the documentIndicateurs de progrès

Les principales caractéristiques

Pour créer un environnement institutionnel efficace, le Cadre d'Action propose les actions suivantes pour une solution immédiate:

" Sortir les institutions en question du secteur public et les rendre accessibles au monde extérieur, les rendant ainsi sensibles aux besoins des clients et du marché en introduisant, entre autres "une consolidation des mécanismes de financement" pour garantir (a) le financement des dépenses opérationnelles en recherche, et (b) une coordination souhaitable entre les différents agents qui sont impliqués au programme de recherche régionale.

" Créer des centres régionaux de recherche qui ont une priorité commune en matière de recherche en s'appuyant sur la capacité de tous les NARSs de la région et en consolidant les capacités scientifiques nationales existantes. Ceci implique que les NARSs qui ont un avantage comparatif dans des domaines spécifiques de recherche doivent prendre le devant concernant la direction des centres nationaux et régionaux. Ce qui permettra aux donateurs et aux Centres Internationaux de la Recherche Agricole ( International Agricultural Research Centers - IARCs ) de mieux orienter leurs interventions et appui, créant ainsi le maximum de succès et d'impact sur la recherche.

" Mise en place des capacités pour des analyses économiques au niveau national et régional afin d'assurer une adaptation continue des stratégies de recherches aux changements de l'environnement économique;

" Former des ressources humaines pour servir le secteur agricole de la région en général, et la recherche en particulier.

" Lier les stratégies du Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (CGIAR) à celles des IARCs en les sensibilisant aux besoins du programme régional de recherche.