Cover Image
close this bookLe stockage des produits vivriers et semenciers Tome 1: Dégâts, pertes et moyens de stockage, Maisonneuve et Larose, 1985
close this folderV. Stockage rural traditionnel
close this folder2 - Améliorations et dispositifs nouveaux
View the document(introduction)
View the document2.1. - Améliorations aux greniers
View the document2.2. - Dispositifs nouveaux

2.1. - Améliorations aux greniers

2.1.1. - Greniers aérés

Il n'est guère envisageable de modifier profondément les greniers en matière végétale, sauf éventuellement leur assurer une meilleure protection contre les rongeurs.

L'aération du contenu se fera d'autant mieux qu'ils seront de faible diamètre. Il serait préférable de leur donner une forme rectangulaire avec une largeur réduite et une bonne orientation vis à vis du vent, comme les cribs.

2.1.2. - Greniers en banco

Les parois devraient être plus épaisses pour assurer au grenier une solidité accrue et une meilleure isolation; il faudrait, en outre, que les faces, intérieure et extérieure, soient toujours parfaitement lisses, les craquelures bouchées dès leur apparition.

L'incorporation de ciment à l'argile permettrait de la stabiliser davantage, tandis qu'une peinture spéciale appliquée sur la face interne rendrait les murs plus imperméables.

L'emploi de films de matière plastique dans la construction, lors de l'édification du grenier, constituerait un perfectionnement utile dans l'isolation. Des résultats satisfaisants ont été obtenus en Inde avec cette méthode. HALL donne à ce sujet les précisions suivantes pour des cellules rectangulaires pouvant contenir 2 tonnes de céréales (*):

(*) HALL D.W. (1971), Manutention et emmagasinage des graines alimentaires dans les régions tropicales et subtropicales, coll. F.A.O.: Progrès et mise en valeur, Agriculture n° 90.

Dimensions: Long: 1,4 m; larg.: 1 m; haut: 1,6 m.

Parois: quatre mures formés de deux couches de 7,6 centimètres d'épaisseur chacune de boue ou de brique non cuite, séparées par une pellicule de polythène; si l'on utilise des briques de 22,9 x 11,5 x 7,6 cm, il en faudra 750.

Plancher et toit : deux couches de boue de 5 cm chacune séparées par une pellicule de polythène; cadre de bois recouvert de boue pour former le toit.

Matière plastique : 9 m de film de polythène de 0,18 mm en
180 cm de largeur.

Trou d'inspection : de 60 x 60 cm, en coin dans le toit.

Déversoir: 24 cm de tuyau de tôle galvanisée de 9 cm de diamètre, muni d'un bouchon étanche.

La cellule est construite sur une assise de brique cuite ou, à défaut, de matériaux stables. On pose ensuite une couche de boue d'environ 160 x 120 cm, épaisse de 5 cm, sur laquelle on place une feuille de polythène de 180 x 140 cm et l'on applique sur le tout une autre couche de boue de 5 cm. On procède ensuite, sur les quatre côtés, à la construction de la paroi interne, de 7,6 cm d'épaisseur. L'étape suivante consiste à façonner la face interne du toit, en utilisant des plaques de boue de 5 cm d'épaisseur, fabriquées à l'avance, que l'on pose sur le cadre de bois dans un coin duquel est aménagée une ouverture de 60 x 60 cm. L'ensemble de la structure est ensuite recouvert soigneusement d'une pellicule de polythène, préalablement soudée à chaud, et les bords de la feuille de polythène débordant du plancher sont, de même soudés. Le déversoir mentionné plus haut est mis en place à travers la paroi interne et la couche de polythène. Enfin, la paroi extérieure, d'une épaisseur de 7,6 cm, est élevée tout autour, enfermant la feuille de polythène: le toit est constitué par un plâtrage de boue sur une épaisseur de 5 cm à l'exception du trou d'inspection, où le morceau de polythène est fendu en diagonale pour permettre le passage. Une fois la cellule remplie, l'ouverture sera bouchée par un carré de polythène collé avec de la boue.

UN PROGRES POUR LA CONSERVATION DANS LES GRENIERS: LES FEUILLES DE PLASTIQUE

On améliorera la construction en la recouvrant d'un grand toit de chaume débordant largement pour maintenir autant de fraîcheur que possible dans le local.

2.1.3. - Greniers enterrés

Le stockage souterrain mériterait d'être vulgarisé dans les régions sèches car, en tapissant le fond et les parois d'un film de butyl, on obtiendrait une étanchéité absolue à l'eau et à l'air. Si le grain est déposé suffisamment sec et si l'obturation est rigoureusement hermétique, on n'aura à redouter aucun dégât du à l'humidité, à la chaleur, aux insectes ou aux rongeurs.