Cover Image
close this bookPrincipes directeurs pour l'élimination sans risques des produits pharmaceutiques non utilisés pendant et après les situations d'urgence (COE - CICR - ECHO - FISCRCR - FIP - UNICEF - HCNUR - MSF - OMS/EDM - Oxfam - PSF, 1999, 39 p.)
close this folder2. Méthodes d’élimination
View the document(introductory text...)
Open this folder and view contents2.1 Renvoi au donateur ou fabricant
Open this folder and view contents2.2 Décharges
View the document2.3 Conditionnement des déchets: solidification
View the document2.4 Conditionnement des déchets: neutralisation
View the document2.5 Rejet à l’égout
View the document2.6 Brûlage en enceinte ouverte
Open this folder and view contents2.7 Incinération à moyenne température
View the document2.8 Incinération à haute température dans des installations industrielles existantes
View the document2.9 Décomposition chimique

2.9 Décomposition chimique

Si l’on ne dispose pas d’un incinérateur approprié, on peut appliquer la solution de la décomposition chimique conformément aux recommandations du fabricant, avec dépôt ultérieur en décharge. Cette méthode n’est pas recommandée à moins que l’on ait accès facilement à une expertise des techniques chimiques. La neutralisation par voie chimique est une opération fastidieuse et qui prend beaucoup de temps et qui nécessite de disposer à tout moment des stocks de produits à utiliser pour le traitement. Pour l’élimination de petites quantités de médicaments antinéoplasiques cependant, cette méthode peut être applicable. Par contre, elle ne l’est pas pour de plus grandes quantités, c’est-à-dire des quantités supérieures à 50 kg, cette méthode nécessitant déjà des applications répétées pour de faibles volumes.

Tableau 1: Tableau récapitulatif des méthodes d’élimination applicables pendant et après les situations d’urgence

Méthodes d’élimination

Types de produits pharmaceutiques

Observations

Renvoi au donateur ou au fabricant, transport transfrontière en vue de l’élimination

Tous médicaments inutilisés en vrac, particulièrement les antinéoplasiques.

Cette solution est en général difficilement applicable, compte tenu du temps pris par les formalités de transport transfrontière.

Incinération à haute température (température dépassant largement 1200 °C)

Produits solides, semi-solides, poudres, antinéoplasiques, substances réglementées.

Méthode coûteuse, en particulier dans le cas des incinérateurs spécialement construits. L’utilisation d’installations industrielles existantes peut être plus avantageuse.

Incinération à moyenne température avec incinérateur à deux chambres ayant une température de combustion minimale de 850 °C. Incinération dans un four à ciment

Absence d’incinérateur à haute température, élimination des produits solides, semi-solides et poudres. Substances réglementées.

Pour les antinéoplasiques, la meilleure solution est l’incinération à haute température.

Conditionnement
Solidification

Produits solides, semi-solides, poudres, liquides, antinéoplasiques, substances réglementées.


Neutralisation

Produits solides, semi-solides, poudres, liquides, antinéoplasiques, substances réglementées.


Mise en décharge
Décharge contrôlée aménagée

Quantités limitées de produits solides, semi-solides et poudres non traités. L’élimination des déchets pharmaceutiques après conditionnement est préférable. Déchets de PVC


Décharge aménagée

Déchets solides, semi-solides et poudres, de préférence après conditionnement. Déchets de PVC


Décharge ouverte non contrôlée et non aménagée

En dernier recours seulement pour les produits solides, semi-solides et poudres non traités; ceux-ci doivent être recouverts immédiatement d’une couche de déchets urbains. Pour les produits solides, semi-solides et poudres, le conditionnement est préférable.

Non applicable aux substances réglementées non traitées.

Egout

Liquides, sirops, liquides intraveineux dilués, petites quantités de désinfectants dilués (sous surveillance).

Non recommandé pour les antinéoplasiques et pour les désinfectants et antiseptiques non dilués.

Cours d’eau à écoulement rapide

Liquides, sirops, liquides intraveineux dilués, petites quantités de désinfectants dilués (sous surveillance).

Non recommandé pour les antinéoplasiques et pour les désinfectants et antiseptiques non dilués.

Brûlage en enceinte ouverte

En dernier recours pour les emballages, le papier et le carton.

Non applicable pour les déchets de PVC ou les produits pharmaceutiques.

Décomposition chimique

Non recommandée si l’on n’a pas accès à l’expertise et aux produits chimiques nécessaires.

Difficilement applicable aux quantités supérieures à 50 kg.